Le rôle de l’isolation phonique ou acoustique est de réduire la propagation des bruits – qu’ils viennent de l’intérieur ou de l’extérieur de l’habitation.

De la nature des bruits aux solutions d’isolation phonique commercialisées

Pour connaître l’isolation phonique mur qu’il vous faut, il convient de savoir distinguer les différents types de bruits d’une maison :

Les bruits aériens, provenant aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur (le trafic routier, aérien, le train, la télévision, la chaîne hi-fi, les conversations…)

Solidiens : les bruits d’impact (pas, chutes d’objets…) et d’équipements collectifs ou individuels (ascenseur, robinetterie, chasse d’eau, tuyauteries, chaudière…)

Les logements construits avant 1970 ne sont soumis à aucune réglementation acoustique : même en cas de rénovation, aucune exigence n’a été fixée.

Pour les bâtiments datant de 1970 à 1996, ils sont soumis aux obligations de l’arrêté de décembre 1975, mettant l’accent sur l’isolation des planchers et des cloisons.

Mais, à partir de 1er janvier 2000, de nouvelles dispositions sont venues étayer la Nouvelle Réglementation Acoustique (NRA).

En fonction de vos besoins, il existe plusieurs solutions d’isolation phonique :

Pour isoler les murs : des prestations tournées vers les particuliers, les pros, les restaurants, les bars…

Pour une intervention au niveau des plafonds : du quiet room à l’extrême, à partir de 175 € HT / m²

Pour isoler les sols : des prestations allant de iso facile à iso chape, en passant par iso rubber, iso moquette et iso parquet.

Pour une intervention au niveau des fenêtres : iso cover, iso, PVC, iso alu, iso bois

Afin d’approfondir la question de l’isolation phonique mur, un geste suffit, cliquez ici !
isolation mur phonique