L’étude du vin est presque un art, c’est une science appelée oenologie. Comme avec les nez dans le monde de la parfumerie, cette science ne peut évoluer que grâce à des professionnels.

Ces personnes sont des œnologues et disposent de connaissances énormes sur le vin, la manière de le savourer, de le cultiver et de le conserver. Une formation oenologie digne de ce nom aborde donc un large panel de sujets. En ayant tous les détails en tête, on peut alors avoir une influence sur le vin.

L’univers de l’oenologie: des domaines aussi vastes que variés

En suivant des cours oenologie, on va à coup sûr devenir un professionnel du vin, on va également tout savoir de ce domaine.. Cependant, tout le monde n’utilise pas ces connaissances dans le même cadre. Notamment un sommelier pour gérer la cave d’un restaurant, aura besoin d’un savoir en œnologie.

Etre sommelier nécessite une formation oenologie. Il est notamment plus à même d’orienter ses clients et de proposer des vins qui se marieront idéalement avec leur repas.

Pourtant, un oenologue ne se limite pas à une carrière de sommelier. Etant donné qu’elle s’applique à de nombreux domaines tournant autour du vin, les professionnels de la viticulture n’hésitent pas à suivre une formation oenologie.

En fait, cela procure une chance de devenir incollable sur les cépages ainsi que les familles de vins qui existent. Mais cela donne également l’occasion d’acquérir des connaissances sur les arômes et les accords à ne pas briser.

L’initiation œnologie ou l’introduction à l’art de servir du vin et de le conserver

Il est donc nécessaire d’en connaitre le maximum à propos du vin, mais il faut également inclure des cours œnologie sur ce qu’il y a autour du vin. Le service du vin fait aussi partie de cet apprentissage, car tous les vins ne peuvent être servis dans le même type de verre, comme tout, cela s’apprend.

L’ordre des vins et leur température doivent également être controlés.. Dans la plupart des établissements, ne pas savoir cela constituerait une faute professionnelle et provoquer la déception d’un client. De la même manière, il est important de savoir décanter un vin et maitriser les différentes techniques d’ouverture d’une bouteille.

Tout œnologue qui se respecte connait tous les cépages existants, qu’on peut aussi désigner par les différentes variétés de vignes. C’est ce cépage qui donne son identité au vin, qu’il soit rouge ou blanc. Les principaux vins rouges sont Malbec, Syrah, pinot noir et cabernet sauvignon..

Quant au Chenin, Sauvignon, Chardonnay, Viognier et Riesling, ce sont des cépages blancs. Les régions adoptent des cépages pour leurs caractéristiques.. Cela explique pourquoi le pinot noir est presque une spécialité du nord-est de la France, parce qu’il résiste bien à la rigueur du climat..

Une formation oenologie approfondie ouvre donc les portes du complexe monde vinicole.. Ainsi, on peut approcher et acquérir des connaissances détaillées.

Les différents cépages et classifications ne sont d’ailleurs pas les seuls critères de classement. Le terroir joue un rôle important dans la maturation du raisin. Et par terroir, il faut inclure des paramètres comme les conditions climatiques et géologiques.

C’est facile de prendre des cours d’oenologie à Paris et participer à une formation oenologie, des solutions adaptées existent et sont proposées par des établissements spécialisés..