intérieur comme extérieur au logement, il est possible d’étouffer la portée des bruits avec l’isolation phonique mur.

Retour sur les meilleurs isolants, les différents bruits à diminuer, la NRA et les prestations d’isolation phonique mur.

Que signifie l’expression « isolation phonique » ? Un point sur les différents bruits et les isolants utilisés

Il existe différents types de bruits dans un logement. Aujourd’hui, on en distingue de deux natures :

Les bruits aériens, émanant aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur : le trafic routier, le train, la télévision, les chaînes hi-fi, les conversations…

D’impact ou d’équipements individuels ou collectifs, les bruits dits solidiens (ascenseur, robinetterie, chasse d’eau, tuyauteries, chaudière…)

Afin de réduire la portée des bruits, traditionnellement, on fait appel aux propriétés isolantes des meilleurs matériaux comme la laine de verre et de roche ainsi que la mousse composite polyuréthane.

En matière d’isolation phonique mur, la loi de masse est un principe physique affirmant que plus un matériau est lourd, plus il absorbe les ondes sonores.

En effet, à épaisseur identique, il faut privilégier une paroi en béton plutôt qu’en carreau de plâtre pour combattre les bruits aériens.

En se basant sur le principe masse-ressort-masse, on augmente les performances de 6 à 8 dB, tout en offrant une solution plus légère.

Les prestations conformes aux exigences réglementaires concernant l’isolation acoustique d’une habitation

Les logements construits avant 1970 ne sont soumis à aucune réglementation acoustique : même en cas de rénovation, aucune exigence n’a été fixée.

Pour les bâtiments datant de 1970 à 1996, l’arrêté du 22 décembre 1975 précise les dispositions légales à suivre.

Puis, dans le cadre d’un processus de normalisation à l’échelle européenne, les mesures ont évolué pour modifier la NRA (Nouvelle Réglementation Acoustique).

Dès lors, elle a fixé des minima pour les différents bruits, selon les types de bâtiments (maison individuelle, maison en bande, logements collectifs).

En se référant à vos besoins, plusieurs prestations d’isolation phonique sont possibles :

Pour les murs : quiet room à partir de 125 € HT/m², pro dès 165 €/m², max dès 275 € HT/m² ou extrême sur devis.

Au niveau du plafond, en fonction des couches d’isolants, des prestations accessibles dès 175 € HT / m²

Pour isoler les sols : des revêtements variés (chape, parquet, moquette, etc.)

Isolation phonique des fenêtres : iso cover, iso, PVC, iso alu, iso bois

Pour info, les blocs portes peuvent également contribuer au confort phonique. Ainsi qu’avec la présence de rideaux acoustiques.

Ce qu’il faut savoir : l’échelle sonore court de 10 à 130 dB et le seuil du « très bruyant » est situé à 70 dB.

Afin d’en savoir plus sur cette question, cliquez sur ce lien :
http://www.objectifsilence.com/isolation-phonique-de-votre-mur-traitement-acoustique-insonorisation/